Imbolc : Premières lumières

A partir du solstice d’hiver, le 21 décembre, les jours commencent à s’étendre et peu à peu nous gagnons en lumière. Dans plusieurs cultures et traditions, nous fêtons quarante jours plus tard la fin de l’hiver, la fin d’une période hibernative et introspective et le début d’une ouverture vers des jours plus longs et lumineux. La chrétienté a imposé ce qui est communément appelé la Chandeleur, mais au départ c’était une fête païenne qui célébrait un évènement simple et en phase avec un calendrier naturel : le sortir de l’hiver et le retour du soleil. On appelait cette fête Imbolc.

Imbolc : l’Aurore des celtes

Chez les celtes, aux alentour du 1er février, on célébrait non pas la chandeleur et la présentation du Christ au temple, mais Imbolc et la déesse Brigit : une divinité synonyme d’aurore, de feu, de fertilité, de purification, de guerre et de magie(dans le sens aussi de la médecine).

Imbolc, étymologiquement veut dire “dans le ventre” ou “dans le lait”, c’était en effet le début de la période d’agnelage et des premières récoltes de lait; et donc de recettes à base de lait dans les chaumières, comme les crêpes par exemple !

Dans la culture celte, la fin de l’hiver signifiait la reprise des travaux agricoles, bien souvent cette fête était l’occasion de faire un inventaire des réserves de nourriture pour les Hommes et de grain pour le bétail, cela donnait lieu à des assemblées populaires et des décisions collectives concernant la gestion des cultures à venir. Une forme de démocratie directe qui devait déplaire à l’Eglise et aux empires… .

Brigit était aussi une déesse du feu, de la guerre, et de la forge, en effet, le retour des beaux jours signait le retour des guerres et des conquêtes pour les guerriers (et guerrières parfois…si, si).

Imbolc était célébrée par de grandes processions aux flambeaux à travers les champs. On allumait de grands feux qui permettaient aussi de brûler ce qui ne servirai plus. Car Imbolc est une fête de purification, les gens faisaient un grand nettoyage dans leurs foyers, dans les granges et le feu était un moyen de se débarrasser de ce qui encombrait (fourrages ou récoltes endomagés par ex.). Les druides, magiciens et autres sorciers, ou chamanes, qui étaient les hommes-médecine très respectés de ces cultures, lisaient ensuite dans les cendres de ces foyers si les récoltes allaient être prospères, les conquêtes guerrières victorieuses, le temps propice, les troupeaux en santé…etc.

Le Chant de l’Ours

La Chandeleur chrétienne est aussi inspirée d’une autre fête païenne, peut-être issue d’Imbolc, qui célébrait le sortir de l’Hiver : le Chant de l’Ours. Symbole par excellence de la fin de l’hiver, l’ours pointant son nez dehors à la fin de sa période d’hibernation fût longtemps célébré en Europe. Il s’agit peu-être même de l’origine du carnaval ?

Cette fête est aujourd’hui encore célébrée dans les Pyrénées orientales, en Russie et en Roumanie, à la même période. Comme Brigit, l’ours est un symbole de guerre, de feu et de magie, dans beaucoup de cultures à travers le monde, cet animal qui partageait son biotope avec nous dès la préhistoire fût souvent divinisé comme symbole de puissance. On fêtait donc le retour des beaux jours en se grimant en ours et en dansant, célébrant ainsi la force vive et sauvage de l’être humain…ce qui n’a pas dû plaire à l’Eglise du tout, surtout lorsque l’on sait que des simulacres de viols ou d’enlèvement de jeunes filles étaient aussi une pratique courante de cette fête. Ce qui est intéressant de relever aussi c’est qu’une recette très similaire aux crêpes, bien que faite d’un pâte plus épaisse, ai été nommée « oreilles d’ours ».

Sur ce je vous souhaite une bonne dégustation de crêpes ou d’oreilles d’ours en célébrant bien ce que bon vous semble, par ici ce sera toujours une célébration de la nature et du lien qui nous relie à elle au sens primitif, si le sujet vous intéresse n’hésitez pas à vous promener sur ce site ou à me rejoindre sur les réseaux !

Little Wild Leaves.

Sources

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chandeleur

https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_l%27ourshttps://

www.youtube.com/embed/rfKCwjW5EMY?feature=oembed

Restons en contact !

la Newsletter pour recevoir des actus créatives et sauvages mais aussi des réductions et petites surprises !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier