Pourquoi manger des plantes sauvages ?

Pourquoi les plantes sauvages ? Dessiner des plantes sauvages comestibles est une grosse partie de mon travail. L’objectif à terme serait de constituer un herbier, avec des recettes pour vous permettre de reconnaitre et d’utiliser dans votre cuisine quotidienne les plantes sauvages. Se nourrir de la nature, c’est une façon de s’y relier, de s’en inspirer pour inventer d’autres possibles, d’autres façons de construire son autonomie alimentaire mais aussi de prendre en charge sa santé.


plantes sauvages comestibles, orties, pissenlit, oxalis, mouron primevère plantain moutarde sauvage ail des ours bourres pasteur Franck Lloyd Wright citation

Depuis la nuit des temps l’Homme consomme des plantes sauvages, mais aujourd’hui, avec l’agriculture et l’industrialisation alimentaire, plus besoin d’aller chercher bien loin sa nourriture. Pourtant, la plus grande partie de l’histoire de l’humanité nous l’avons vécu comme ceuilleurs-chasseurs, nous parcourions des kilomètres par jour pour subvenir à nos besoins et la nature était pour nous un livre ouvert, nous savions quelles plantes consommer, quand, comment les cuisiner et même les conserver. L’arrivée de l’agriculture à permis à l’Homme d’acquérir plus de confort dans son alimentation, et nous avons sélectionné des espèces nourrissantes et commencé à cultiver des céréales. Plus tard, l’industrialisation de l’agriculture et de toute la chaîne alimentaire a eu les déviances que nous connaissons tous : modification des semences, produits chimiques, additifs, monocultures, appauvrissement des sols, déforestations…et j’en passe et des meilleures ! De nos jours nous allons en voiture acheter nos produits « bio » mis sous plastique au supermarché et la plupart d’entre nous sommes allergiques, diabétiques et carencés. Pour compenser, l’industrie des compléments alimentaires se frotte les mains, car ce que nous mangeons aujourd’hui, au delà d’être truffé d’OGM et produits en tous genre, ne contient plus les nutriments nécessaires au fonctionnement de nos corps.

« Depuis le début du siècle présent, quelque 75 pour cent de la diversité génétique des plantes cultivées ont été perdus. »

F.A.O (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)

Nous avons perdu un lien essentiel à la nature, notre autonomie alimentaire et notre santé.

Aujourd’hui, la peur du covid19 nous le montre plus que jamais : il est temps de nous relier à la nature, à notre système immunitaire (qui au passage fait le job très bien si on lui en donne les moyens). Ces plantes sauvages effrayantes sont pleines de ressources nutritionnelles autant que médicinales… . A l’heure où le héro d’Into the Wild meurt intoxiqué par une plante mal identifiée, nous savons que ces plantes sont pour la plupart, et en grosse majorité, comestibles et même bien plus nutritives que nos légumes cultivés. Certes, certaines sont toxiques (Into the wild est une histoire vraie…) mais il suffit d’apprendre à les reconnaître et faire preuve de précautions en les consommant.

Into the wild plantes sauvages comestibles intoxication Alexander supertramp

« Plusieurs milliers d’espèces végétales ont été utilisées au cours de l’histoire pour l’alimentation humaine, mais on n’en cultive plus aujourd’hui que 150 à peu prés et pas plus de trois fournissent quelque 60 pour cent des calories et protéines tirées des plantes.« 

la F.A.O

fruits sauvages comestibles botanique illustration nature plantes sauvages

« Mais en fait, possèdent-elles vraiment un intérêt ? Si on les a oubliées, n’est-ce pas parce que ces herbes vulgaires n’ont aucune valeur nutritionnelle ? J’ai eu l’occasion d’éplucher la bibliothèque du premier groupe alimentaire mondial, Nestlé, et y ai découvert quantité d’analyses nutritionnelles de plantes sauvages, réalisées pour la plupart par la FAO (Food and Agriculture Organization), à Rome. Toutes concordent : si l’on compare les teneurs en nutriments des plantes sauvages à celles des légumes cultivés, les premières viennent toujours en tête. Quelques exemples ? L’ortie, si commune et tellement méprisée, renferme huit fois plus de vitamine C que les oranges, trois fois plus de fer que les épinards, autant de calcium que le fromage et d’importantes quantités de magnésium. La championne de la vitamine C est le cynorrhodon : quinze fois plus que les agrumes ! Toutes les feuilles vertes contiennent des protéines (les orties autant que le soja) et ces dernières sont complètes, équilibrées en acides aminés essentiels, c’est-à-dire de même valeur nutritionnelle que les protéines animales – une véritable bombe nutritionnelle, soigneusement empêchée d’exploser. Elles renferment des lipides équilibrés entre acides gras oméga-6 et oméga-3 et regorgent d’antioxydants, tels les flavonoïdes et les anthocyanes. Les plantes sauvages sont donc de véritables « alicaments » naturels, savoureux et gratuits. Que demander de plus ? « 

François Couplan (Ethnobotaniste)

Liste exhaustive des nutriments présents dans les plantes sauvages :

  • Protéines complètes (c.a.d avec tous les acides aminés présent dans la viande contrairement aux légumineuses)
  • Acides gras riches en Omega 3
  • Vitamines et antioxidants en grosse quantité 
  • Fibres prébiotiques
  • +des propriétés détoxifiantes et médicinales !
châtaigne, plantes sauvages comestibles illustration nature botanique

Si cet article vous a convaincu voici une petite liste très utile pour s’ensauvager un peu :

  1. Une bonne grosse flore de France et d’Europe pour s’exercer à reconnaitre les plantes.
  2. Tous les livres de François Couplan que vous trouverez ici : http://www.couplan.com/fr/boutique/livres-cles.php
  3. le livre de Thierry Thevenin, le chemins des herbes, connaître, cueillir et utiliser les plantes sauvages
  4. des chaussures de marche
  5. un sac pour mettre vos récoltes
  6. De quoi cuisiner 
  7. Vos papilles gustatives pour se laisser surprendre !

Restons en contact !

la Newsletter pour recevoir des actus créatives et sauvages mais aussi des réductions et petites surprises !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier